Les 7 principales différences entre la logistique d’une entreprise traditionnelle et celle d’une entreprise qui vend sur Internet

En ces temps où le commerce sur Internet est désormais devenu un acte de la vie quotidienne et une utilisation habituelle, les clients comme les entreprises ont besoin de se sentir sûrs et d’en maîtriser le fonctionnement.

E-commerce

Les principales différences sont les suivantes

De toute évidence, le fait d’avoir un commerce physique n’exige pas la même logistique qu’un E-commerce (commerce électronique).

1) Une entreprise qui vend sur Internet a beaucoup plus de facilité pour capter des clients qu’une entreprise traditionnelle.

Parce qu’il est plus simple et plus rapide d’utiliser un moteur de recherche sur Internet pour trouver ce que l’on souhaite. En outre, le capital requis pour faire sa promotion est bien moins élevé.

2) La méthode de paiement compte parmi les différences les plus notables.

Pour payer un produit ou un service, dans un commerce physique, il faut y être présent. Cela assure, lors de la transaction, une grande sécurité pour les deux parties. En revanche, dans un commerce virtuel, le paiement s’effectue par divers moyens plus ou moins sûrs, qui peuvent entraîner la perte de clients s’ils ne sont pas gérés correctement. Cependant, il faut noter la grande diversité de moyens offerts aux clients au moment du paiement dans un E-commerce.

3) En ce qui concerne la distribution des commandes,

la logistique traditionnelle d’un commerce physique fonctionne normalement sur place. Le client emporte ou reçoit le produit ou service qu’il a payé ou bien celui-ci est livré à domicile, après que le client l’a vu et choisi. Or, un magasin en ligne est totalement tributaire de l’organisation optimale de son système de distribution, car il ne convient pas que les commandes se fassent attendre trop longtemps ni qu’elles arrivent en mauvais état. Le mieux est de faire appel à un service tel que Packlink PRO lequel s’adapte au service que l’on souhaite offrir.

4) Cela mène au point suivant : les retours de marchandises.

Dans une entreprise traditionnelle, le produit sera recueilli au point de vente. Dans l’ E-commerce, il faut se rendre au point de collecte du produit, ce qui peut impliquer des frais supplémentaires.

5) Les entrepôts, quant à eux, ne sont pas non plus gérés de la même manière.

Les commerces traditionnels disposent généralement d’un gros stock de produits, alors que les virtuels n’ont peut-être pas cette possibilité. La meilleure option est de compter sur un bon service de fournisseurs afin que la matière première ne fasse jamais défaut.  Aussi, si l’ecommerce indique au client un délai d’envoi plus long, l’entreprise disposera de suffisamment de temps pour faire sa demande auprès  du fournisseur.

6) Le personnel dont chaque entreprise a besoin peut varier.

L’entreprise traditionnelle aura besoin de plus de personnel qu’une entreprise qui vend sur Internet. Ceci dit, tout dépend du service que chacune fournit et de son mode d’organisation. Plus leur champ d’action est étendu, plus il leur faudra de personnel et une meilleure logistique.

7) Un E-commerce utilise dans pratiquement la totalité de son organisation des systèmes informatiques et automatisés

qui lui apportent l’efficacité nécessaire pour opérer, répondre et résoudre des problèmes. Les entreprises traditionnelles fonctionnent à l’identique bien que cela ne revête pas la même importance selon les cas.

Bien que les nouvelles technologies soient en train de bouleverser le monde, les deux types d’entreprise peuvent coexister, voire contribuer l’une l’autre à apporter des améliorations.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close